La sécurisation accrue des médecins

Alors que la CSMF s’est longtemps battu en ce sens, il semblerait que les pouvoirs publics se soient enfin montrés réceptifs à l’égard de ces revendications légitimes. En effet depuis quelques mois, le champ médical est accaparée par des questions financières liées au devenir des mutuelles santé et de l’Assurance Maladie. Or, si ces interrogations consacrées à l’Assurance Maladie ainsi qu’aux mutuelles santé sont très intéressantes, il ne faut pas déconnecter ce secteur de réalité humaine. Dès lors, il convient d’assurer une protection accrue des médecins libéraux parce que les agressions se multiplient sans aucune réaction de la part des pouvoirs publics. En conséquence, les médecins sont de plus en plus récitent à l’idée de travailler dans certaines villes parce qu’ils redoutent de rencontrer des difficultés, ce qui créé des zones dans lesquelles les soins médicaux ne sont pas conférés de manière optimale.

Dans cette optique, la CSMF a longtemps milité auprès du Ministère de la Santé mais également du Ministère de l’Intérieur : « La CSMF avait interpellé, à de nombreuses reprises, les Ministères de la Santé et de l’Intérieur sur la nécessité de mettre en œuvre des mesures afin de garantir la sécurité des médecins libéraux. La recrudescence des agressions et violences perpétrées contre les médecins libéraux ces derniers mois appelle une réponse énergique de la part des pouvoirs publics. » Néanmoins au terme d’une lutte acharnée, les médecins libéraux ont enfin obtenu satisfaction puisque le Ministre de la Santé et ancien Secrétaire Général de l’UMP a réuni toutes les protagonistes ayant trait à cette question afin de définir un plan d’action. Dès lors, il s’agit d’une réelle avancée dont les conclusions ne pourront être qu’être tirées qu’au moment de sa mise œuvre mais celui est d’ores et déjà satisfaisant. Par voie de conséquence, ce plan a vocation à assurer une protection accrue des médecins dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions sur le territoire hexagonal.

Les commentaires sont fermés.